lundi 11 novembre 2013

Manuel Valls : " Les manifestants des Champs Elysées sont liés à l'extrême droite"


Soixante-dix personnes ont été interpellées lundi en marge des commémorations de l'armistice de la Première Guerre mondiale sur les Champs-Elysées où François Hollande a été hué, a annoncé le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants dont certains ont scandé "Hollande démission" "Dictature socialiste", ou "Hollande, ta loi on n'en veut pas", un slogan entendu lors des manifestations des opposants au mariage homosexuel.

"Aujourd'hui sur les Champs-Elysées, quelques dizaines d'individus liés à l'extrême-droite, au Printemps français, au Renouveau français n'ont pas voulu respecter ce moment de recueillement et de rassemblement", a dit à la presse Manuel Valls, faisant état de la présence de personnalités du Front national sur les Champs-Elysées.

"Il y a par ailleurs eu des violences à l'égard des forces de l'ordre d'où les nombreuses interpellations qui ont eu lieu, 70", a-t-il ajouté, appelant à condamner avec "la plus grande sévérité" ces actes.

"Ces événements sont inacceptables, insupportables, on ne peut pas ainsi mettre en cause la mémoire de ceux qui sont morts pour la France, on ne peut pas utiliser un rassemblement de ce type pour s'attaquer aux valeurs de la République et de notre pays", a-t-il dit.

Certains des manifestants présents sur les Champs-Elysées portaient des bonnets rouges tandis que d'autres brandissaient des drapeaux français.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire